Vue d’ensemble

L’investissement responsable

Notre philosophie d’investissement responsable

En tant que gestionnaire axé sur la valeur, l’objectif principal de Beutel Goodman est d’obtenir un rendement de portefeuille ajusté au risque supérieur à long terme pour nos clients. Dans la poursuite de cet objectif, nous détenons des positions en titres de crédit et en actions de sociétés de haute qualité. Les sociétés ayant des pratiques environnementales, sociales et de gouvernance robustes partagent souvent les mêmes fondamentaux solides que nous trouvons attrayants selon notre approche de placement axée sur la valeur. Les facteurs ESG peuvent avoir une grande incidence sur la durabilité à long terme d’une entreprise et représentent donc une partie importante de notre processus d’analyse.


windows-reflection-trees-1

Notre processus

Notre méthode de recherche rigoureuse comprend une analyse fondamentale visant à identifier des occasions en matière d’évaluation dans des sociétés de qualité, selon une perspective ascendante. Nous considérons les critères ESG comme faisant partie des risques importants associés à la durabilité à long terme des placements. En suivant une approche axée sur la valeur ascendante et rigoureuse, chaque rapport de recherche ou mise à jour sur les actions et les titres de crédit que nous préparons incorpore des considérations ESG. L’information ESG est recueillie au moyen de nos recherches internes, des analyses ESG de spécialistes tiers, et de rencontres avec les directions de compagnies.

Nos responsabilités

Les responsabilités en matière de la recherche sur l’investissement responsable sont partagées par l’ensemble de l’équipe de placement. Tous les gestionnaires de portefeuille sont chargés de tenir compte des risques importants, dont les enjeux ESG, concernant les placements qu’ils recommandent.

Les responsabilités de surveillance et de contrôle ESG incombent au comité de gestion de l’entreprise.

Vote par procuration et engagement actionnarial

Une partie de notre processus de recherche de placements très rigoureuse comprend des rencontres avec les équipes de direction des sociétés, ce qui peut fournir des perspectives importantes sur les émetteurs et les facteurs ESG ainsi que sur leur incidence possible sur la valeur actionnariale à long terme. Nous sommes d’avis que nous pouvons réaliser des changements en ce qui a trait aux enjeux ESG en mobilisant les équipes de direction en tant que propriétaires d’actions ou d’obligations de ces sociétés. Le cas échéant, nous nous efforcerons de promouvoir des changements positifs si notre analyse indique qu’une société ne répond pas à ses politiques publiées ou, lorsque des enjeux ESG sont importants et n’ont pas été pris en compte ou la divulgation en matière d’ESG n’est pas adéquate. Nous soutenons les efforts des sociétés visant à créer des politiques de gouvernance robustes et à développer une vision stratégique claire dans le but d’augmenter la valeur pour les actionnaires.

Nous préconisons depuis longtemps une saine gouvernance d’entreprise, qui d’après nous est le fondement de la gestion responsable des pratiques environnementales et sociales d’une entreprise. Dans le cadre de nos responsabilités de gestion de portefeuille, nous examinons chaque question soumise au vote par procuration concernant les titres que nous détenons avant de voter. Nous évaluons toutes les motions, y compris celles liées aux pratiques ESG, en fonction de leur cohérence avec la création à long terme de la valeur actionnariale.

Le vote par procuration relatif aux titres à revenu fixe n’est pas aussi courant et se produit habituellement seulement lorsqu’une société cherche à modifier ses actes de fiducie. L’équipe attitrée aux titres à revenu fixe engage un dialogue actif avec l’équipe de direction des sociétés au sujet de questions ESG qui, à notre avis, auront une incidence sur la durabilité des flux de trésorerie de ces sociétés et, en fin de compte, sur la capacité de ces sociétés à rembourser leurs dettes ou à autrement compromettre la valeur des obligations.

Collaboration et participation dans le secteur

Beutel Goodman est membre d’initiatives de collaboration et participe régulièrement aux forums du secteur portant sur les facteurs ESG et l’investissement responsable. En 2019, Beutel Goodman est devenue signataire des PRI, qui sont parrainés par les Nations-Unies, officialisant ainsi notre engagement à l’égard des éléments clés des PRI. Nous reconnaissons l’importance que représente la réalisation des objectifs de la Déclaration de Paris et nous appuyons les recommandations de la « Task Force on Climate-related Financial Disclosures » (TCFD).

Divulgations liées à la durabilité

Beutel, Goodman & Compagnie Ltée. (« Beutel Goodman ») est tenu de se conformer à certaines exigences définies dans le règlement européen (UE) dit Sustainable Finance Disclosure (« SFDR ») en tant que sous-conseiller du Fonds BA Beutel Goodman US Value Fund. Les informations présentées ci-dessous décrivent la conformité de Beutel Goodman aux exigences applicables en vertu du règlement SFDR pour ce Fonds.

RÈGLEMENT SUR LA PUBLICATION D’INFORMATIONS EN MATIÈRE DE DURABILITÉ DANS LE SECTEUR DES SERVICES FINANCIERS DE L’UE

Le Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (le « Règlement ») s’applique depuis le 10 mars 2021 (la « date d’application »). Le Règlement exige des conseillers financiers comme Beutel Goodman (la « société ») qu’ils fournissent des informations aux investisseurs en ce qui concerne l’intégration des risques en matière de durabilité, la prise en compte des incidences négatives en matière de durabilité, la promotion des caractéristiques environnementales ou sociales et l’investissement durable.

La présente politique sur les risques en matière de durabilité découle de l’obligation énoncée au paragraphe 3(2) du Règlement :

« Les conseillers financiers publient sur leur site internet des informations concernant leurs politiques relatives à l’intégration des risques en matière de durabilité dans leurs conseils en investissement ou leurs conseils en assurance. »

De plus amples informations sur les responsabilités de la société en vertu du Règlement ainsi que sur son approche des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et de l’investissement responsable en général sont fournies sur le site Web de la société à l’adresse https://www.beutelgoodman.com/notre-firme/linvestissement-responsable/.

RISQUES EN MATIÈRE DE DURABILITÉ

Le « risque en matière de durabilité » est défini comme suit au paragraphe 2(22) du Règlement : « un événement ou une situation dans le domaine environnemental, social ou de la gouvernance qui, s’il survient, pourrait avoir une incidence négative importante, réelle ou potentielle, sur la valeur de l’investissement ».

Les risques en matière de durabilité comprennent notamment :

  • les risques environnementaux, comme l’incidence des événements environnementaux sur les activités des sociétés composant nos portefeuilles;
  • les risques sociaux, comme l’incidence de la non-conformité aux lois et règlements relatifs à la lutte contre l’esclavage ou aux conditions de travail par les sociétés composant nos portefeuilles;
  • les risques de gouvernance, comme une surveillance insuffisante de la gestion des sociétés composant nos portefeuilles.

INTÉGRATION DES RISQUES EN MATIÈRE DE DURABILITÉ DANS LE PROCESSUS DE PLACEMENT

L’intégration des facteurs ESG est déployée dans l’ensemble de nos placements en actions et en titres à revenu fixe. La société s’appuie sur une philosophie de placement fondamentale, ascendante et axée sur la valeur qui vise la préservation du capital, la réduction du risque absolu et la protection contre les risques de perte. Les sociétés qui se démarquent par leurs pratiques ESG affichent souvent les qualités fondamentales que nous recherchons dans notre approche d’investissement. Contrairement aux philosophies d’investissement qui mettent l’accent sur le moment de l’exécution des transactions pour tirer parti des variations dans la valorisation des titres, l’investissement axé sur la valeur repose sur une évaluation fondamentale de la valeur intrinsèque de l’entreprise. La nécessité de procéder à une évaluation précise des risques importants, y compris les risques en matière de durabilité, et la capacité d’une société à relever les défis en la matière grâce à des pratiques de gestion adéquates ne constituent pas seulement une étape supplémentaire dans le processus d’investissement de la société, mais aussi un principe fondamental qui s’incarne dans chacune des évaluations qu’elle effectue à l’égard d’un actif au cours du cycle de vie de l’investissement.

Consciente de l’importance d’investir de façon responsable, la société intègre les Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations unies et les facteurs ESG à l’ensemble de son processus, qui comprend l’évaluation initiale de l’investissement, la diligence raisonnable, la prise de décision et le suivi après l’investissement.

Beutel Goodman recherche des entreprises dotées d’une bonne gouvernance et s’efforce d’éviter celles qui suscitent des controverses environnementales et sociales majeures. La société pourrait toutefois envisager d’investir dans une entreprise qui ne satisfait pas à un ou à plusieurs des critères sociaux ou environnementaux si elle peut établir qu’il existe une réelle possibilité d’amélioration et une stratégie crédible pour atteindre les normes souhaitées dans un délai raisonnable après l’investissement.

SURVEILLANCE DES PLACEMENTS

Après avoir effectué un investissement, Beutel Goodman surveille activement les titres de son portefeuille sous-jacent pour assurer un suivi relativement aux facteurs ESG et aux occasions qui y sont associées, y compris les risques en matière de durabilité. Les données ESG de la société sont issues de la recherche interne, des tiers fournisseurs de données ESG et de rencontres avec la direction des entreprises. Beutel Goodman surveille également les données actuelles et historiques d’un émetteur quant aux progrès accomplis à l’égard des facteurs ESG importants, ainsi que ses résultats par rapport à des sociétés équivalentes, dans l’objectif de distinguer les tendances susceptibles d’avoir une incidence sur le rendement financier futur. La société prend également en considération les répercussions des facteurs systémiques et à long terme, comme l’évolution démographique, la raréfaction des ressources, les développements technologiques et les changements climatiques.

PRODUCTION DE RAPPORTS À L’INTENTION DES INVESTISSEURS

Beutel Goodman rend compte de ses activités d’engagement liées aux facteurs ESG aux investisseurs chaque trimestre et produit un rapport annuel résumant ces activités qui est accessible sur son site Web à l’adresse https://www.beutelgoodman.com/notre-firme/linvestissement-responsable/.

INCIDENCES DES RISQUES EN MATIÈRE DE DURABILITÉ

Dans l’ensemble des processus énoncés ci-dessus, Beutel Goodman adopte une approche robuste et proactive pour intégrer les risques en matière de durabilité à ses décisions d’investissement. Cette approche ne se limite pas à la sélection initiale ou à la diligence raisonnable; la société surveille les investissements et rend compte de ceux-ci tout au long du cycle d’investissement et s’engage à rendre compte de ces activités aux investisseurs comme il est expliqué précédemment.

Beutel Goodman croit que, grâce à l’intégration des processus décrits plus haut, les répercussions probables des risques en matière de durabilité sur les rendements d’un produit sont faibles. Une cote de risque sur mesure, adaptée à chaque produit et à ses activités, sera toutefois fournie dans les informations précontractuelles du produit en question, à la section portant sur la présentation des risques.

RÉVISION DE LA POLITIQUE

Le comité de gestion de Beutel Goodman a approuvé le présent énoncé de politique. La politique sur les risques en matière de durabilité (version 1) entre en vigueur à compter du 1 avril 2022.

Le présent énoncé de politique sera revu chaque année par le comité de gestion.

Télécharger le PDF

Énoncé de politique d’investissement responsable

CONTEXTE ET OBJECTIF DE LA POLITIQUE

Fondée en 1967, Beutel, Goodman & Compagnie Ltée (Beutel Goodman) est une société canadienne privée et indépendante de gestion de placements. Nous avons à cœur de générer des rendements supérieurs à long terme pour nos clients institutionnels, privés fortunés et particuliers, et de les aider à atteindre leurs objectifs de placement. Notre philosophie de placement fondamentale, ascendante et axée sur la valeur s’appuie sur un processus de recherche exclusif et très discipliné; elle vise la préservation du capital, la réduction du risque absolu et la protection contre les risques de perte.

Le présent énoncé de politique d’investissement responsable documente notre engagement à intégrer des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans notre processus d’analyse et de sélection des placements pour tous les comptes que nous gérons. Il confirme également notre objectif de participation active par notre engagement auprès des entreprises, les votes par procuration et la collaboration. Cet énoncé de politique s’applique à l’ensemble de nos actifs sous gestion, y compris les actifs en actions et les actifs à revenu fixe.

Notre principal objectif à titre de gestionnaires axés sur la valeur est de générer pour nos clients un rendement ajusté en fonction du risque supérieur, à long terme. Nous gardons le cap sur notre objectif en détenant de manière réfléchie et patiente des placements en obligations et en actions de sociétés de grande qualité. Les sociétés qui se démarquent par leurs pratiques ESG affichent souvent les fondamentaux que nous recherchons dans notre approche d’investissement axée sur la valeur : leurs qualités et leurs pratiques de gestion génèrent des flux de trésorerie stables à long terme. Comme les facteurs ESG peuvent avoir une incidence majeure sur la continuité d’une entreprise, ils représentent un volet important de notre processus d’analyse.

Beutel Goodman a la responsabilité fiduciaire d’agir dans l’intérêt supérieur de ses clients. Nous estimons qu’il est essentiel de veiller à la bonne intendance du capital et nous comptons investir dans les entreprises dans lesquelles nous pensons pouvoir générer de la valeur. Les questions ESG sont non seulement de potentiels sujets de préoccupation, mais également des occasions d’investissement. Notre processus d’investissement repose depuis longtemps sur des principes fondamentaux axés sur un horizon d’investissement à plus long terme (de trois à cinq ans) et centrés sur la durabilité des flux de trésorerie. De ce fait, les facteurs de risque ESG significatifs sont intégrés depuis plusieurs années dans nos processus d’investissement.

INITIATIVES DE COLLABORATION

En 2019, Beutel Goodman a signé les Principes pour l’investissement responsable (PRI) des Nations unies. En tant que signataires, nous nous engageons à suivre les six principes directeurs et à les intégrer dans notre processus d’investissement. Cet engagement se traduit par une intégration active des questions ESG, une communication de l’information et une mise en œuvre appropriées, ainsi qu’une volonté d’améliorer nos activités par la publication d’informations exactes.

En 2021, Beutel Goodman s’est joint au Groupe de travail sur l’information financière relative aux changements climatiques (GIFCC) mis sur pied par le Conseil de stabilité financière pour traiter les risques systémiques que les changements climatiques font peser sur le système financier mondial. Nous encourageons par conséquent toutes les entreprises dans lesquelles nous investissons à fournir des informations sur les risques climatiques conformément au cadre du GIFCC.

Beutel Goodman participe à plusieurs autres initiatives de collaboration et continuera de s’engager auprès des entreprises et d’améliorer ses pratiques de participation active.

DÉFINITION DES FACTEURS ESG

L’intégration des facteurs ESG, qui est déployée dans l’ensemble de nos placements en actions et en titres à revenu fixe, est guidée par notre expérience collective. Notre analyse se concentre sur les facteurs ESG importants qui sont susceptibles d’avoir une incidence sur la valeur future de nos placements.

Notre méthodologie de recherche rigoureuse comprend une analyse ascendante axée sur des éléments fondamentaux visant à repérer les occasions de valorisation d’entreprises de qualité. Selon nous, les facteurs ESG font partie des risques et des occasions d’importance associés à la durabilité à long terme des investissements. Nous recherchons des entreprises dotées d’une bonne gouvernance et nous nous efforçons d’éviter celles qui suscitent des controverses environnementales et sociales majeures.

Même si certains facteurs ESG importants s’étendent à l’ensemble de nos investissements, notre analyse tient compte des divers degrés d’exposition des émetteurs aux principaux risques ESG selon le secteur d’activité et le pays.

Les thèmes ESG d’importance intégrés dans notre recherche comprennent, notamment :

FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX FACTEURS SOCIAUX FACTEURS DE GOUVERNANCE
Déchets Conditions de travail Stratégie de l’entreprise
Pollution Relations avec les employés Rémunération des dirigeants
Changements climatiques et émissions de GES Droits de la personne Efficacité du conseil d’administration et diversité
Épuisement des ressources et déforestation Chaînes d’approvisionnement durable Planification de la relève
Enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance : communication, transparence, reddition de comptes et surveillance

CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Les changements climatiques sont l’un des facteurs ESG les plus critiques à l’échelle mondiale et dans tous les secteurs économiques. La valeur des entreprises peut être affectée à long terme par l’exposition directe ou indirecte aux risques physiques découlant de conditions météorologiques extrêmes et de situations météorologiques changeantes, ainsi qu’aux risques de transition liés à leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), y compris aux risques politiques et juridiques, aux risques technologiques, aux risques de marché et aux risques de réputation. Nous pensons donc que la prise en considération des risques climatiques dans notre processus de placement cadre avec notre devoir fiduciaire envers nos clients. C’est pourquoi nous avons suivi les recommandations du GIFCC.

Dans ce contexte, nous reconnaissons l’importance d’atteindre les objectifs fixés dans l’Accord de Paris, le traité mondial sur le climat visant à limiter à bien moins de 2°C l’augmentation de la température moyenne mondiale par rapport aux niveaux préindustriels. Selon le consensus scientifique, pour atteindre ces objectifs d’ici la fin du siècle, l’économie mondiale doit devenir effectivement carboneutre d’ici 2050.

Les changements climatiques sont un facteur essentiel de notre intégration des principes ESG et de nos approches en matière de participation active, y compris notre engagement et les votes par procuration. En plus de prendre en considération les risques climatiques auxquels sont confrontées les entreprises émettrices d’un taux élevé de GES ou fortement exposées aux répercussions physiques des changements climatiques, nous considérons également les possibilités pour les entreprises dont les activités commerciales et les technologies peuvent contribuer à l’atteinte des cibles climatiques.

Les responsabilités en matière d’ESG attribuées à chaque échelon au sein de Beutel Goodman comprennent spécifiquement l’incorporation des changements climatiques parmi les facteurs ESG prépondérants. Nous nous engageons à poursuivre le développement de notre stratégie pour cette facette émergente des pratiques ESG.

INTÉGRATION DES FACTEURS ESG DANS LE PROCESSUS DE PLACEMENT

Depuis 2019, Beutel Goodman intègre formellement les principes ESG dans l’ensemble de son processus de placement, de l’étape de la sélection à celles de la surveillance et de l’engagement ultérieur auprès des actifs détenus dans nos portefeuilles. Ce processus nous permet de nous assurer que les critères ESG les plus pertinents sont gérés de manière continue et diligente tant par Beutel Goodman que par les entreprises dans lesquelles elle investit afin de réduire le risque au minimum et de maximiser la valeur.

RECHERCHE DILIGENTE

Les facteurs ESG sont pleinement intégrés dans notre processus et considérés comme pouvant avoir une incidence importante sur le rendement. Ils sont également pris en compte dans l’analyse visant à déterminer la valeur d’une entreprise. Dans la mesure où la gouvernance est l’un des éléments fondamentaux de la valeur d’une entreprise, nous mettons tout en œuvre pour repérer, dans le cadre de notre processus de recherche, des entreprises dotées d’un conseil d’administration et d’une équipe de direction dont les décisions concordent avec les intérêts des actionnaires et la création de valeur à long terme pour ces derniers. Nous nous considérons comme de véritables partenaires des sociétés dans lesquelles nous investissons. À ce titre, nous abordons notre participation dans ces sociétés par une collaboration de tous les instants à la création de valeur durable à long terme pour les actionnaires.

Les données ESG sont issues de la recherche interne, des tiers fournisseurs de données ESG et de nos rencontres avec la direction des entreprises. Nous ne procédons pas au classement ou à la notation des entreprises en ce qui a trait aux facteurs ESG. Nous utilisons de nombreuses données dans le cadre de nos recherches sur les entreprises et de nos décisions de placement, dont des notations externes en matière d’ESG provenant de fournisseurs tiers. Toutefois, nous croyons fermement que nos clients sont mieux servis par un gestionnaire qui, plutôt que de se fier à des fournisseurs tiers de données, effectue ses propres recherches sur les entreprises composant son portefeuille. Chaque analyste ou gestionnaire de portefeuille est responsable de l’évaluation des facteurs ESG des entreprises détenues dans son portefeuille et se charge de la diligence raisonnable, des activités d’engagement et des votes par procuration. Tous nos rapports de recherche sur les actions ou les titres de crédit s’appuient sur une approche d’investissement ascendante, disciplinée et axée sur la valeur et tiennent compte des facteurs ESG.

En tant qu’investisseurs axés sur la valeur, nous allons parfois à contre-courant et investissons à l’occasion dans des sociétés dont les pratiques ESG présentent des faiblesses, mais qui montrent des signes concrets d’amélioration potentielle.

SÉLECTION

Compte tenu du taux de rendement minimal élevé de nos placements, nous tendons à éviter les entreprises présentant des risques ESG susceptibles d’avoir une incidence importante sur les évaluations.

Conformément au processus d’investissement qu’elle utilise depuis longtemps, Beutel Goodman n’effectue aucun placement lorsque des facteurs ESG ou d’autres facteurs de risque rendent difficile, voire impossible, l’évaluation exacte de la valeur d’une entreprise en particulier.

Notre équipe s’efforce de promouvoir le changement lorsque notre analyse indique qu’une société ne respecte pas les politiques énoncées, lorsqu’il existe des enjeux ESG importants non résolus ou lorsque l’information sur les facteurs ESG est inadéquate. Nous sommes toutefois conscients que certains de nos clients exigent une approche avec des restrictions, que nous mettons en œuvre sur une base distincte, en nous appuyant d’abord et avant tout sur nos recherches en matière d’ESG et nos pratiques de participation active.

PARTICIPATION ACTIVE

Beutel Goodman privilégie une approche axée sur l’intégration d’une gouvernance diligente et susceptible de provoquer des changements positifs, ce, en participant aux discussions.

L’exercice de nos droits de vote, ainsi que notre engagement constant et nos activités de collaboration auprès des entreprises détenues dans nos portefeuilles constituent les fondements de nos pratiques de participation active. Il s’agit de points de contact importants et les perspectives acquises grâce à cet engagement sont sans cesse intégrées à nos analyses des sociétés et à nos décisions de placement.

Selon nous, l’engagement, le vote par procuration et les initiatives de collaboration sont des mécanismes efficaces d’atténuation des risques, d’augmentation des rendements et d’accroissement de la valeur pour les actionnaires. Nous prônons depuis longtemps une gouvernance d’entreprise saine qui, de notre point de vue, constitue le fondement d’une gestion responsable des pratiques environnementales et sociales de toute entreprise. Nos équipes chargées des actions et des titres à revenu fixe s’efforcent toutes deux de promouvoir le changement lorsque notre analyse indique qu’un émetteur ne respecte pas les politiques énoncées, lorsqu’il existe des enjeux ESG importants non résolus ou lorsque l’information sur les facteurs ESG est inadéquate. Nous sommes également convaincus que la valeur de l’engagement, dans le traitement des risques systémiques à long terme, a une incidence sur la valeur du portefeuille.

Engagements

Nous pensons qu’en tant que propriétaires des actions ou des obligations d’une entreprise, nous pouvons faire évoluer les questions ESG en engageant le dialogue avec la direction ou les membres du conseil d’administration. Une partie de notre processus hautement discipliné de recherche de placements implique la rencontre de la direction de l’entreprise, ce qui permet de nourrir des réflexions importantes au sujet des émetteurs et des facteurs ESG, ainsi que sur leurs possibles répercussions sur la valeur à long terme des actionnaires. Nous avons une préférence marquée pour les interactions avec le conseil d’administration et la haute direction, même si nous sommes également disposés à rencontrer d’autres hauts dirigeants, y compris des spécialistes ou les chefs des services de l’investissement responsable, de la RSE ou du développement durable.

Nous cherchons à dialoguer avec l’ensemble des entreprises dans lesquelles nous investissons au moins une fois par an, même si généralement des dialogues ont lieu plusieurs fois par an. Le dialogue est à la fois proactif/ciblé, car nous nous efforçons de comprendre et de promouvoir la gestion des principales considérations ESG par les entreprises, et réactif, lorsque des controverses surgissent. Toutes les activités liées à l’engagement sont enregistrées dans un répertoire central et les progrès accomplis pour atteindre les objectifs définis font l’objet d’un suivi. Nous rendons compte de nos activités liées à l’engagement à nos clients chaque trimestre et nos rapports sont publiés chaque année sur notre site Web.

Lorsque nous déterminons les entreprises prioritaires à des fins d’engagement proactif/ciblé, nous tenons compte de l’importance de nos placements, des facteurs ESG précis auxquels nous accordons une attention particulière dans nos recherches (par exemple, l’association de la rémunération des dirigeants à l’atteinte des indicateurs ESG, la stratégie de répartition des capitaux ou les répercussions des changements climatiques), des notations en matière d’ESG, de la qualité de l’information fournie, de la qualité du crédit et des différences dans l’exposition aux risques découlant des enjeux ESG sur des marchés et des secteurs particuliers.

Nous procédons à la surveillance régulière de nos placements afin de repérer les incidents ou les controverses susceptibles de nécessiter un engagement réactif. Lorsque des préoccupations majeures en matière d’ESG sont soulevées, nous dialoguons avec l’entreprise à de multiples reprises sur une période donnée afin de permettre la mise en œuvre de changements positifs. Lorsque les mesures prises par l’entreprise sont insatisfaisantes, nous n’hésitons pas à manifester notre désaccord à l’aide des votes par procuration. L’échec d’un engagement et les votes par procuration sont des facteurs influents dans toute décision de réduire un placement ou de s’en départir.

L’engagement de nos équipes des titres à revenu fixe s’exerce en étroite coordination avec leurs homologues de l’équipe des actions pour que des pratiques exemplaires soient mises en œuvre à l’échelle de la société. Notre recherche exclusive sur les titres de crédit comporte une analyse détaillée des facteurs ESG, notamment une liste de cibles d’engagement associées à ces facteurs. L’équipe des titres à revenu fixe s’entretient activement avec la direction de l’entreprise sur les enjeux ESG susceptibles d’avoir une incidence sur la durabilité des flux de trésorerie de l’entreprise et, en fin de compte, sur sa capacité de remboursement de ses créances, ou alors susceptibles d’avoir une incidence négative sur la valeur des obligations. Ces enjeux sont généralement abordés lors des rencontres avec l’entreprise, lesquelles sont partagées entre nos analystes des équipes des actions et des titres à revenu fixe ou nos gestionnaires de portefeuilles, plus particulièrement celles auprès d’émetteurs canadiens. Parmi les thèmes récurrents liés à l’engagement, on retrouve la répartition des capitaux et la planification stratégique, la gouvernance, les politiques environnementales, y compris la gestion des risques climatiques, les relations avec les employés et les relations de travail, ainsi que les questions générales de communication, de transparence et de reddition de comptes en lien avec les facteurs ESG.

L’influence des investisseurs en titres à revenu fixe varie tout au long du cycle de vie d’une émission obligataire. Par conséquent, en plus de notre engagement pendant la période de détention des titres, nous engageons également le dialogue avec les émetteurs de titres à revenu fixe à l’étape précédant l’investissement et lors des mises à jour aux investisseurs en lien avec un refinancement. Pour nos placements à revenu fixe émanant d’émetteurs souverains et supranationaux et d’agences (SSA), nous nous adressons aux ministères des Finances des provinces lors des réunions d’évaluation périodique.

Votes par procuration

Nous sommes d’avis que les votes par procuration peuvent favoriser une saine gouvernance d’entreprise et améliorer les politiques environnementales et sociales, et qu’ils sont indispensables à l’augmentation de la valeur pour les actionnaires. Dans le cadre de nos responsabilités de gestion de portefeuilles, nous examinons chaque enjeu visé par une procuration avant d’exercer notre droit de vote. Nous évaluons tous les bulletins de vote, y compris ceux portant sur les pratiques ESG, selon leur compatibilité avec la création de valeur à long terme pour les actionnaires.

Même si nous sommes abonnés à des services de votes par procuration et que nous prenons en considération les analyses et les recommandations de ce fournisseur de services, nous nous forgeons notre propre opinion et votons en conséquence. Les décisions que nous prenons à l’égard du vote ainsi que les motifs qui les sous-tendent sont toujours rendues publiques.

L’approche que nous préconisons à l’égard du vote par procuration est présentée de manière détaillée dans les Lignes directrices sur le vote par procuration.

Engagement collaboratif

Nous reconnaissons que la mise en commun des ressources avec d’autres investisseurs peut améliorer l’efficacité des mesures d’engagement et entraîner des répercussions positives. Nous aspirons à participer davantage à des activités d’engagement collaboratif appropriées qui s’arriment à notre philosophie de gestion active et à nos mesures prioritaires en matière d’ESG.

GOUVERNANCE

Nous croyons qu’une définition claire de nos responsabilités en matière d’ESG améliore la façon dont nous menons nos activités et servons nos clients :

  • Le comité de gestion de Beutel Goodman, une autorité décisionnelle essentielle au sein de notre société, est chargé de la surveillance de notre approche en matière d’ESG.
  • La responsabilité des recherches est partagée entre l’ensemble des membres de l’équipe des placements, car les gestionnaires de portefeuilles et les analystes ont la responsabilité de prendre en considération l’ensemble des facteurs importants liés aux placements qu’ils recommandent. Les activités qui incombent à l’équipe des placements, y compris l’engagement et les votes par procuration, font l’objet de rapports trimestriels au comité de gestion de la société.
  • Nous avons confié la responsabilité de diriger la mise en œuvre et la coordination de nos activités ESG à deux membres chevronnés de l’équipe représentant nos équipes des actions et des titres à revenu fixe.
  • Notre groupe de travail ESG, composé de membres de nos équipes des actions et des titres à revenu fixe et de représentants de nos divers canaux de clientèle, se réunit régulièrement pour discuter des questions portant sur les facteurs ESG et l’investissement responsable, ce qui permet de veiller au maintien de la cohérence entre les catégories d’actifs et les stratégies.
  • Le groupe de travail sur l’équité, la diversité et l’inclusion de Beutel Goodman évalue nos pratiques opérationnelles et travaille avec divers services de la société afin d’engendrer des retombées positives pour notre personnel.

SURVEILLANCE ET CONTRÔLE DE LA POLITIQUE

Le comité de gestion de Beutel Goodman a approuvé le présent énoncé de politique.

Tous les gestionnaires de portefeuilles intégreront les critères ESG dans leur recherche et leur processus de placement, et exerceront une participation active, y compris par l’engagement et les votes par procuration, en conformité avec les dispositions du présent énoncé de politique. Les gestionnaires de portefeuilles sont tenus de fournir au comité de gestion des rapports trimestriels sur la mise en œuvre du présent énoncé de politique.

Tout conflit d’intérêts susceptible de survenir dans le cadre de nos activités liées à l’ESG, y compris l’engagement et les votes par procuration, est régi par notre Déclaration de principes sur les conflits d’intérêts.

Le présent énoncé de politique sera revu chaque année par le comité de gestion.

RAPPORTS ET INFORMATION

Depuis 2021, Beutel Goodman rend compte chaque année des progrès accomplis en matière d’intégration des facteurs ESG et de gestion active au moyen d’un Rapport annuel sur l’investissement responsable exhaustif publié sur le site Web. Depuis le premier trimestre de 2021, nous fournissons à nos clients des rapports trimestriels sur les investissements responsables dans lesquels nous décrivons en détail nos activités.

Nos rapports sur la transparence dans le cadre des PRI seront accessibles au public sur le site Web des PRI et sur notre site Web à l’adresse https://www.beutelgoodman.com/notre-firme/linvestissement- responsable/ à la moitié de 2022. Des renseignements complémentaires sur nos placements et sur les données de vote par procuration sont également accessibles sur notre site Web.

INFORMATIONS CONCERNANT LE RÈGLEMENT SUR LA PUBLICATION D’INFORMATIONS EN MATIÈRE DE DURABILITÉ DANS LE SECTEUR DES SERVICES FINANCIERS

Énoncé sur le risque en matière de durabilité

Beutel Goodman adhère à la définition du risque en matière de durabilité telle qu’énoncée au paragraphe 2(22) du Règlement (UE) 2019/2088 : « un événement ou une situation dans le domaine environnemental, social ou de la gouvernance qui, s’il survient, pourrait avoir une incidence négative importante, réelle ou potentielle, sur la valeur de l’investissement ». Conformément au paragraphe 3(1) du Règlement, Beutel Goodman prend en considération les risques en matière de durabilité dans ses décisions d’investissement. Consultez l’énoncé sur les risques en matière de durabilité sur le site Web de Beutel Goodman pour obtenir de plus amples explications sur la manière dont la société intègre les risques en matière de durabilité dans ses décisions d’investissement.

ÉNONCÉ SUR LES PRINCIPALES INCIDENCES NÉGATIVES

Beutel Goodman prend en compte les principales incidences négatives de ses décisions d’investissement sur les facteurs de durabilité conformément à l’alinéa 4(1)a) du Règlement (UE) 2019/2088. De plus amples renseignements sur ces principales incidences négatives, sur les politiques de Beutel Goodman pour les identifier et en établir la priorité, ainsi que sur les politiques d’engagement visant à y remédier sont fournis dans l’énoncé sur les principales incidences négatives qui se trouve à la section « Information sur la durabilité » de notre site Web. Beutel Goodman surveillera les indicateurs des principales incidences négatives requis et en rendra compte au moment et dans la mesure où les conseillers financiers sont tenus de le faire en vertu de la réglementation pertinente. Beutel Goodman prendra les dispositions nécessaires pour intégrer ces indicateurs au processus de collecte de données.

RÈGLEMENT SUR LA PUBLICATION D’INFORMATIONS EN MATIÈRE DE DURABILITÉ DANS LE SECTEUR DES SERVICES FINANCIERS DE L’UE

Le Règlement sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers (le « Règlement ») s’applique depuis le 10 mars 2021. Le Règlement exige des conseillers financiers comme Beutel Goodman (la « société ») qu’ils fournissent des informations aux investisseurs en ce qui concerne l’intégration des risques en matière de durabilité, la prise en compte des incidences négatives en matière de durabilité, la promotion des caractéristiques environnementales ou sociales et l’investissement durable.

La société prend en considération les principales incidences négatives de ses conseils en investissement sur les facteurs de durabilité en lien avec des produits en particulier. Par conséquent, le présent énoncé sur les principales incidences négatives en matière de durabilité découle expressément de l’obligation énoncée à l’alinéa 4(5)a) du Règlement :

« Les conseillers financiers publient et tiennent à jour sur leur site internet :

a) des informations indiquant si, compte tenu de leur taille, de la nature et de l’étendue de leurs activités ainsi que des types de produits financiers sur lesquels ils fournissent des conseils, ils prennent en considération, dans leurs conseils en investissement ou leurs conseils en assurance, les principales incidences négatives sur les facteurs de durabilité. »

Beutel Goodman note que, conformément au Règlement, l’ABE, l’AEAPP et l’AEMF (les « autorités européennes de surveillance ») sont mandatées pour élaborer des normes techniques de réglementation concernant les incidences négatives en matière de climat et d’autres incidences négatives en matière d’environnement, les questions sociales et de personnel, le respect des droits de l’homme et la lutte contre la corruption et les actes de corruption.

Beutel Goodman note en outre qu’à la date de la présente politique, les autorités européennes de surveillance ont publié un projet final de normes techniques de réglementation, lesquelles doivent encore être adoptées par la Commission européenne. Néanmoins, lorsqu’il est question d’incidences négatives à l’égard de l’un des produits sur lesquels la société fournit des conseils, celle-ci appliquera les normes telles qu’elles sont énoncées dans le projet de normes techniques de réglementation à la date de la présente politique et tiendra compte des conseils pour surveiller et mettre à jour ses politiques advenant tout changement dans les normes techniques de réglementation après leur adoption par la Commission européenne.

Beutel Goodman surveillera également l’élaboration et l’adoption de toute autre norme technique de réglementation et envisagera, au par cas, l’adoption de telles normes pour ses produits, le cas échéant.

De plus amples informations sur les responsabilités de la société en vertu du Règlement ainsi que sur son approche des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et de l’investissement responsable en général sont fournies sur le site Web de la société à l’adresse https://www.beutelgoodman.com/notre-firme/linvestissement-responsable/.

FACTEURS DE DURABILITÉ

Beutel Goodman utilise la définition des principales incidences négatives en matière de durabilité telle qu’énoncée au considérant 20 du Règlement : « les incidences des décisions d’investissement qui entraînent des effets négatifs sur les facteurs de durabilité. »

Les « facteurs de durabilité » sont définis au paragraphe 2(24) du Règlement comme étant : « des questions environnementales, sociales et de personnel, le respect des droits de l’homme et la lutte contre la corruption et les actes de corruption ».

ÉNONCÉ SUR LES INCIDENCES NÉGATIVES EN MATIÈRE DE DURABILITÉ

Conformément à ses obligations en vertu de l’article 10 des normes techniques de réglementation, Beutel Goodman publie ici un énoncé sur les incidences négatives en matière de durabilité dans le format prescrit par ces normes.

Beutel Goodman note que la Commission européenne, dans sa lettre du 25 novembre 2021 adressée au Parlement européen et au Conseil européen, a indiqué que les informations sur les incidences négatives en matière de durabilité pour la première « période de référence » complète en vertu des normes techniques de réglementation, soit du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2022, devraient être publiées d’ici le 30 juin 2023.

Beutel Goodman note que les autorités européennes de surveillance, dans une déclaration commune datée du 25 février 2021 (la « déclaration commune »), proposent qu’un énoncé abrégé des incidences négatives en matière de durabilité utilisant le projet de normes techniques de réglementation « comme référence pour l’application des dispositions des articles 2a, 4, 8, 9 et 10 du Règlement » soit présenté jusqu’à la première période de référence. Beutel Goodman a par conséquent opté pour un énoncé sur les incidences négatives en matière de durabilité dans le format proposé par la déclaration commune.

INFORMATIONS VISÉES À L’ALINÉA 4(5)A) DU RÈGLEMENT

Beutel Goodman prend en considération les principales incidences négatives de ses conseils en investissement sur les facteurs de durabilité en tenant compte de sa taille, de la nature et de l’étendue de ses activités ainsi que des types de produits financiers sur lesquels elle fournit des conseils. Selon les caractéristiques du produit sur lequel elle fournit des conseils, et plus particulièrement la désignation de celui-ci comme faisant la promotion des « caractéristiques environnementales ou sociales » (article 8 du Règlement) ou ayant pour objectif l’« investissement durable » (article 9 du Règlement), la société déterminera si elle prend en considération les principales incidences négatives de ses conseils en investissement sur les facteurs de durabilité et précisera dans quelle mesure, le cas échéant.

Dans le cas des produits qui ne se présentent pas expressément comme faisant la promotion de caractéristiques environnementales ou sociales ou comme ayant pour objectif l’investissement responsable, Beutel Goodman ne prend pas en considération les principales incidences négatives de ses conseils en investissement sur les facteurs de durabilité.

En ce qui concerne les produits qui font la promotion de caractéristiques environnementales ou sociales, ou qui ont pour objectif l’investissement durable, la société prend en considération les principales incidences négatives dans la mesure où elles sont décrites dans les documents précontractuels du produit.

Dans tous les cas, veuillez consulter les informations précontractuelles d’un produit pour connaître les politiques qui s’y appliquent.

UTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIÉES EN VERTU DU RÈGLEMENT

La société utilise les informations visées par le Règlement qui sont publiées par les participants aux marchés financiers, ainsi que des informations provenant d’autres sources, pour étayer ses conseils en investissement, pour dialoguer avec les entreprises dans lesquelles elle investit, et pour produire les informations à communiquer en vertu du Règlement. Plus précisément, dans la mesure où les informations sur les principales incidences négatives et l’alignement de la taxonomie concernant les cibles d’investissement actuelles ou potentielles sont publiées par les participants aux marchés financiers, la société les utilise :

  • pour étayer l’évaluation des philosophies et des objectifs de l’équipe de direction de l’actif cible;
  • pour déterminer les moyens les plus productifs d’exercer une participation active;
  • en se fiant à l’exactitude de ces informations, comme elle est autorisée à le faire en vertu du Règlement, pour préparer ses propres rapports requis en vertu du Règlement.

MÉTHODE DE CLASSEMENT ET DE SÉLECTION

Les conseils en investissement que fournit la société relativement à un actif donné se fondent sur son évaluation de la valeur de l’actif en question par rapport à son cours de marché actuel. Les informations au sujet des principales incidences négatives des activités économiques directes et indirectes de cet actif alimentent l’évaluation de la valeur, conformément à la politique d’investissement responsable de la société. De plus amples informations sur la façon dont l’entreprise tient compte des politiques ESG solides alignées sur les pratiques de gestion visant la promotion de la valeur sont fournies dans la politique d’investissement responsable de la société.

La société ne procède pas directement au classement ou à la sélection des produits financiers en fonction des indicateurs utilisés dans le tableau 1 de l’annexe I des normes techniques de réglementation, car elle considère que, pris isolément, ces indicateurs ne permettent pas de produire une évaluation utile de la valeur intrinsèque d’un actif d’investissement potentiel par rapport à son cours de marché.

CRITÈRES OU SEUILS DE SÉLECTION DES PRODUITS FINANCIERS

La société n’utilise pas directement de critères ou de seuils relatifs aux principales incidences négatives pour sélectionner des produits financiers ou conseiller d’investir ou non dans ces produits.

RÉVISION DE LA POLITIQUE

Le comité de gestion de Beutel Goodman a approuvé le présent énoncé de politique. Le présent énoncé de politique sur les principales incidences négatives en matière de durabilité (version 1) entre en vigueur à compter du 1 avril 2022.

Le présent énoncé de politique sera revu chaque année par le comité de gestion.

Télécharger le PDF

Pour en savoir plus

Abonnez-vous à notre bulletin